Comment passer une bonne rentrée sans la boule au ventre

Les vacances sont finies. Aujourd’hui c’est la rentrée ! Vous – ou votre enfant – êtes stressé(e)!

cartable rentrée sans stress

A petite dose, le stress peut avoir un coté positif en nous permettant de nous dépasser.

Mais, à forte dose, le stress peut nous empoisonner la vie et surtout aggraver les symptômes digestifs. On peut ainsi rentrer dans un cercle vicieux : « j’ai peur d’avoir mal au ventre » donc « je stresse » ce qui aggrave les symptômes digestifs et ainsi de suite.

Pour apprendre à maîtriser votre stress, il existe différentes méthodes de relaxation comme le yoga, la sophrologie, le taï-chi, la méditation… Vous pouvez également évacuer votre stress en pratiquant un sport (marche, course à pied, natation, danse…) ou vous évader par d’autres moyens (peinture, poterie, musique…).

En parallèle, l’alimentation pauvre en FODMAPs peut vous aider (ou votre enfant dès l’âge de 3 ans) à diminuer la fréquence et l’intensité de vos symptômes digestifs. Du coup, vous vous sentez mieux préparer à affronter les évènements stressants de la vie, donc vous stressez moins et donc vous avez moins de symptômes.

BONNE RENTREE

Manger différemment mais pas au prix de ma santé

Comme l’illustre bien le MyPlate® mis en place par le gouvernement américain, un repas équilibré est normalement composé de :

  • Mon assiette équilibrée1 portion de légumes (cuits/crus)
  • des féculents, pains et équivalents suivant l’appétit
  • 1 portion de viandes, poissons, oeufs
  • 1 produit laitier
  • 1 portion de fruits

+ eau

 

Beaucoup de personnes souffrant de troubles digestifs éliminent les légumes et les fruits (surtout crus), les produits laitiers et/ou le gluten de leur alimentation dans le but de contrôler leurs symptômes digestifs.

Or l’éviction d’un ou plusieurs groupes entiers d’aliments peut déséquilibrer l’alimentation et avoir des conséquences plus ou moins graves sur la santé ou la silhouette avec :

  • Une perte de poids pour certains
  • Une prise de poids pour d’autres
  • Des carences en nutriments et micronutriments sur le long terme

L’alimentation pauvre en FODMAPs est, quant à elle, équilibrée. N’éliminant aucun groupe entier d’aliments, elle garantit l’apport de tous les nutriments essentiels à la santé.

 

 

 

 

L’alimentation qui a changé ma vie

Je souhaite partager avec vous mon expérience personnelle.

J’ai le syndrome de l’intestin irritable (appelé aussi colopathie fonctionnelle) depuis l’adolescence. J’ai ressenti votre douleur et votre mal être. Je sais ce que c’est que de subir les caprices de son ventre, d’être incompris par les autres, d’avoir honte de ses symptômes, d’appréhender chaque sortie – même les plus banales, d’avoir l’impression qu’aucun aliment ne passe. Pendant des années, mes maux de ventre m’ont fait souffrir. J’ai tout essayé : médicaments, compléments alimentaires, phytothérapie, homéopathie, acupuncture, yoga, ostéopathie, régimes farfelus… – sans grand résultats.

Puis, après plusieurs années et des milliers d’heures de recherches, je suis tombée  sur l’alimentation pauvre en FODMAP. Cette méthode révolutionnaire a, comme pour des milliers de personnes, changé ma vie. Mes symptômes ont disparu (sauf quand je fais des écarts) et j’ai pu revivre normalement.

Cela a également changé ma vie professionnelle. Initialement responsable de gammes de compléments alimentaires dans un laboratoire pharmaceutique, j’ai repris mes études puis je suis devenue diététicienne-nutritionniste spécialisée en maladies et troubles digestifs dans le but d’aider mes patients à s’en sortir eux aussi.

La solution contre les maux de ventre

Qu’est ce qui améliore:

 

– les douleurs, inconforts ou ballonnements chez 85% des personnes?

– les excès de gaz chez 87% des personnes?

– les diarrhées chez 83% des personnes?

– les problèmes de constipation et de nausées

chez 2 personnes sur 3?

Fini les maux de ventre : comment ne plus avoir mal au ventre...

Non ce n’est pas un médicament mais l’alimentation pauvre en FODMAPs

(résultats issus d’études cliniques internationales publiées dans de grandes revues de gastro-entérologie et de nutrition)